Top

Google Search Console pour améliorer son SEO

99 Digital / Agence SEO  / Référencement naturel / Google Search Console pour améliorer son SEO

Google Search Console vs Google Webmaster Tools

Google Search Console est un outil indispensable pour assurer le référencement d’un site web. Tout d’horizon des différentes Webmaster tools et des éléments à vérifier pour améliorer son SEO.

> Viser les top positions
ecran-desktop-seo-google

Google Search Console, anciennement Webmaster tools, rassemble de nombreux éléments de mesure qui permettent d’analyser les performances de vos pages web. On y retrouve tous les moyens qui permettent d’indexer, de sécuriser et optimiser son site internet. Sous la forme d’un tableau de bord, un centre de commande complet, Google Webmaster Tools est en accès gratuit pour affiner votre stratégie en ligne. On le comprend, maîtriser les fonctionnalités de Google Console est essentiel pour votre SEO. Découvrez toute la puissance du Google Webmaster Tools et pourquoi vous devriez l’intégrer à votre pratique quotidienne.

Vos premiers pas sur Google Search Console

Avant toute chose, il est nécessaire d’installer l’outil. Lorsque votre site est mis en ligne avec son URL définitive, connectez-vous au Google Search Console. Entrez votre URL complète attention, soyez vigilant à bien renseigner la bonne version, avec le bon préfixe (http ou https, avec ou sans www). Cliquez sur “ajouter une propriété”. Plusieurs méthodes sont proposées afin de lier l’outil et surtout de prouver que vous êtes bien le propriétaire du site renseigné. Le plus simple et le plus rapide est de valider avec Google Analytics. Si votre site n’est pas connecté à Analytics, il est nécessaire de coller un code d’en-tête sur votre site, copié à partir de GSC. Publiez votre site et cliquez sur vérifier. Félicitations, vous avez maintenant accès à tous les outils du webmaster Google.

Dans un premier temps, vous pouvez vérifier l’indexation de votre site. Dès le tableau de bord, vous visualisez le nombre de pages indexées. Dans la partie exploration, rubrique Index Google, vous trouverez aussi les données relatives aux robots. De quoi vérifier que le GoogleBot accède à bien aux pages et au répertoire. Et d’indiquer au moteur que vous avez mis en ligne de nouveaux contenus. De même, la fonctionnalité “Explorer comme Google” permet de voir une page comme le moteur de recherche la voit. Vous y détecterez peut-être des différences entre ce qui apparaît en ligne et ce que le robot indexe.

Vos clics à la loupe de Google Console

Depuis la section Etat, rubrique Performances, Google Search Console vous donne accès aux requêtes les plus fréquemment utilisées par les internautes pour visiter votre site. Les mots clés sont classés par nombre de clics. Une information utile pour évaluer la pertinence de votre stratégie de contenu ! Si vous constatez que certaines requêtes ne donnent pas encore lieu à des contenus spécifiques, c’est le moment de changer la donne.

Vous pouvez consulter ici aussi les pages et contenus qui enregistrent le meilleur taux de clic. La page d’accueil n’est pas forcément la première – et c’est normal ! Pour chaque page, vous pouvez même consulter les requêtes les plus fréquentes qui amènent l’internaute sur ces contenus. Vous pouvez donc les ajuster en conséquence, en modifiant les pages sur cette base. Car plus vous êtes proche des requêtes de vos lecteurs, plus ils passeront de temps sur votre site. C’est bon pour votre taux de conversion mais aussi pour votre référencement car la satisfaction des internautes est un critère important pour votre classement Google.

En sélectionnant la période de vous souhaitez afficher, vous pouvez par exemple comparer deux campagnes et suivre l’évolution des performances de votre site. Le Websmaster Tools indique plusieurs éléments importants ; comme le nombre total et absolu de clics, d’impressions mais surtout, le CTR moyen, c’est-à-dire le rapport relatif entre les clics et les impressions.

Votre plan de site avec Google Webmaster Tools

Votre plan de site ou sitemap est un petit fichier texte qui renseigne à Google comment vos pages se connectent les unes aux autres. Cela facilite le travail des moteurs de recherche, qui peuvent scanner les pages de votre site plus rapidement. Depuis l’onglet Exploration, sous-catégorie Sitemap, vous pouvez soumettre un sitemap. Cela permet aussi d’indiquer quelles pages doivent être explorées ainsi que la version canonique de chaque page.

Il existe plusieurs formats de sitemaps : XML, Texte, RSS ou Google Sites. Si vous ne maîtrisez pas ces langages, il existe des outils développés par les Google Webmasters afin de générer un fichier à votre place. Soyez attentif à utiliser des extensions pour renvoyer sur des supports spécifiques : vidéos, images et actualités.

Quand et comment consulter Google Search Console ?

En fonction de l’importance de votre site pour le succès de vos affaires, vous serez amené à consulter plus ou moins fréquemment les outils de Google Console. Si votre site attire plus de 90% de vos clients, il est évident que vous devez vous assurer de ses performances.

Ceci dit, vous pouvez découper votre temps comme ceci :

  • Un contrôle mensuel afin d’entrer dans le détail, de vérifier chaque onglet et d’assurer que toutes les mesures que vous prenez ont eu l’effet escompté.
  • Une visite hebdomadaire de moins d’une heure pour résoudre les petits problèmes qui apparaissent.
  • Une visite quotidienne d’au moins 5 minutes, pour une vérification rapide des paramètres cruciaux.

Pour la méthodologie, utilisez le découpage en catégorie de Google Search Console. Commencez par les données structurées ou le schéma de balisage. Il est possible qu’il laisse apparaître de nombreuses erreurs, qu’il faudra prendre le temps de corriger une par une. Poursuivez avec les améliorations HTML et la qualité des pages AMP ou Accelerated Mobile Pages afin d’assurer que vos pages sont plus rapides pour la navigation mobile.

Ensuite, passez à l’onglet trafic de recherche, qui permet d’analyser vos requêtes et vos clics. Dans cette rubrique, vous pouvez aussi vérifier vos liens externes et vos liens internes. Enfin, dans la catégorie Erreurs d’exploration, vous pourrez contrôler que vous n’avez pas d’erreurs au niveau de votre nom de domaine, de la connectivité de votre serveur web et de l’exploration de votre fichier robots.txt.

Expertise SEO

Vous souhaitez progresseer en référencement naturel ?