SEO : L’importance des images optimisées

Pierre Woo

Quand la plupart des concurrents misent tout sur des contenus de qualité, faites la différence en misant sur la qualité de vos images. Savez-vous que la plupart des internautes font des recherches sur Google Images pour trouver une réponse à leur requête ? Les images sont donc importantes dans votre stratégie SEO ou référencement naturel.

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les images dans une page web.

Les types de formats d’images en SEO

Il existe 2 sortes d’images en SEO : l’image matricielle et l’image vectorielle. 

Les images matricielles ou bitmap en SEO

Les photos matricielles sont des images constituées de grilles rectangulaires dont chacune contient des valeurs de couleur ou pixel. L’atout majeur d’une photo matricielle est qu’elle apporte un attrait émotionnel et psychologique à vos illustrations. Les images sont très proches de la réalité. Petit bémol, si elles sont mal gérées, ces images peuvent ralentir la vitesse de chargement de votre site web. Pour vous assurer une bonne optimisation avec ce format d’image, il faut enregistrer plusieurs variantes de fichiers. Ainsi, toutes les images sont compatibles sur les différentes plateformes et sont adaptées au responsive design. Voici les meilleurs formats d’images matricielles : 

Le format PNG 

Le format PNG fournit des images de haute qualité, mais avec des fichiers volumineux. Il est à utiliser lorsque vous souhaitez sauvegarder tous les détails d’une image.  

Le format JPG 

Le format JPG produit des photos de qualité correctes sans être trop lourd. Cependant, il existe une infime possibilité de pertes des détails mineurs de l’image. Cela dit, c’est le format le plus courant utilisé sur les sites web (72,3 %) et les téléphones. En SEO, le JPG est plus adapté que les PNG car il offre un meilleur niveau de compression. Il est d’autant plus fluide si vous n’avez pas besoin d’arrière-plan transparent. 

Le format GIF 

Le format GIF est réservé aux animations simples sans de larges échelles de couleurs. En effet, les images GIF ne doivent pas contenir plus de 256 couleurs. Au-delà, il est préférable d’opter pour un vrai format vidéo avec une animation plus volumineuse et plus longue. Ce format est utilisé par 26,6 % des sites internet actuels. 

Le format WebP

Le format WebP est le meilleur pour une vitesse de chargement élevée. Il combine à la fois des résolutions d’image de haute qualité et des tailles de fichier plus petites. C’est le format idéal pour le SEO (SEO friendly).

 

build your image

Les images vectorielles en SEO

Les photos vectorielles sont des images simples créées à partir de lignes, de polygones et de points. Une image vectorielle est parfaite pour un logo, une forme, une icône ou une image plate. Son atout majeur est qu’elle ne présente aucune pixellisation lorsque vous zoomez dessus. Vous pouvez donc l’utiliser avec des appareils haute définition. De plus, vous pouvez l’adapter à tous les sites web et aux responsives design sans devoir utiliser plusieurs variantes. Le meilleur format d’image vectorielle : 

Le format SVG 

Le format SVG est la seule et la meilleure option des images vectorielles. Elle offre une image plate de haute qualité facile à redimensionner. Vous pouvez travailler les formats d’image SVG à grâce à CSS ou Javascript sans perdre en qualité pour vos logos et icônes.
Afin d’optimiser au mieux votre SEO, il est plus judicieux de mélanger les deux images avec un ratio de 40 % d’image vectorielle et 60 % d’image matricielle. 

4 avantages à optimiser vos images

Travailler le SEO de vos images vous aide à mieux vous positionnez sur Google Images, mais pas que. Voici les bonnes raisons d’optimiser vos images :

1. L’amélioration de la performance de votre site par les images

Le chargement lent d’une page web ennuie et fait fuir vos visiteurs. Sachez que 21 % du poids total d’une page est généré par les images, donc veillez à ce que les images intégrées ne diminuent pas le temps de chargement. Des centaines de millions de personnes au quotidien utilisent Google Images pour découvrir et explorer visuellement un contenu web (27 % des requêtes). Depuis que Google a changé le bouton « afficher image » dans les recherches d’image pour « Visiter [Page] », les plateformes d’analyse ont enregistré une augmentation du nombre de sessions axées sur la recherche d’images. Les images viennent en troisième place sur l’amélioration SEO après les contenus et les expériences utilisateurs (UX).

2. L’augmentation du trafic sur votre site avec les images

Les titres et contenus en cohérence avec votre image permettent aux moteurs de recherche de référencer votre photo sur Google Images. La vue de ces images par les utilisateurs et par la suite la vue de vos pages booste votre audience. Une image optimisée accroît les flux de visiteurs sur votre page web et augmente votre taux de clic et votre taux de rebond. 

3. Un gain de stockage avec des images adaptées 

L’espace de stockage d’un serveur est limité. Pour cela, il faut utiliser au mieux votre espace d’hébergement. Compressez vos images pour gagner en vitesse et faire de belles économies à terme. Des images optimisées n’encombrent pas votre hébergeur et ajoutent plus de contenu sur votre site web. En réduisant la taille et le poids de vos visuels, vous pouvez gérer votre espace de stockages et la compression d’images aide au transfert de vos données.

4. Une amélioration de votre référencement grâce aux images

Une image au format adapté permet d’avoir un meilleur référencement naturel grâce aux mots-clés pertinents et de gagner en termes de visibilité. Avec la combinaison d’une excellente extension SEO WordPress, vous serez mieux classé dans les résultats des moteurs de recherche. Google vous aide à indexer et à crawler vos images de façon rapide pour la recherche d’images Google. Vous pouvez connaître le pourcentage de votre trafic en utilisant le plugin Google Analytics WordPress et vérifier le trafic de recherche d’images Google.

5 conseils pour optimiser vos images en SEO


Nous l’avons vu, intégrer des images au bon format est donc bénéfique à plusieurs niveaux. Mais comment bien le faire ? Voici quelques conseils pratiques pour optimiser le référencement d’image de votre site afin d’augmenter le trafic et d’améliorer votre visibilité sur les SERP.  

Conseil n° 1 : Bien choisir la taille de l’image 

Le choix de la bonne taille d’image en SEO est essentiel. La taille réelle de vos fichiers image est en Ko. La taille d’image idéale est en dessous de 100 Ko. Une image de plus grande taille comme pour une bannière peut être enregistrée sous format JPG progressif. Cela signifie que l’image sera affichée progressivement au fur et à mesure qu’elle se charge. Dans un premier temps, une version floue de l’image s’affiche puis elle se clarifie avec les octets qui se téléchargent. Travaillez bien la taille de votre visuel selon l’origine de votre site web. Sur WordPress par exemple, vous avez des plugins spécifiques comme SEO mag qui aident à optimiser vos images.

Conseil n° 2 : Ajuster les dimensions de vos images 

La dimension : hauteur et largeur de l’image doivent être en adéquation avec la résolution de votre ordinateur, soit environ 2560 pixels de largeur au maximum. Ainsi, vous pouvez limiter leur poids et éviter que les navigateurs ne les réduisent inutilement. Assurez-vous que votre CSS rende vos photos responsive, c’est-à-dire qu’elles s’ajustent à tout type d’écran ou de fenêtre (ordinateur, tablette, mobile…). Il est donc important de réduire la taille et le poids du visuel avant de compresser vos images. Redimensionner les images permet même d’éviter la compression. Avec les compresseurs en ligne par exemple, vous pouvez réduire au maximum le poids de vos photos sans perdre en qualités. 

Conseil n° 3 : Renommer l’image sur votre ordinateur avant de la télécharger

Avant d’uploader, pensez à renommer le fichier de votre photo. En effet, les humains sont capables d’analyser le contenu d’une image, mais ce n’est pas encore le cas des robots de recherches. Pour être plus précise, si la photo téléchargée se nomme « IMG 2145879.jpg », elle a une valeur nulle d’optimisation. L’URL d’image est comme l’URL d’une page, il doit être SEO-friendly. Privilégiez les noms simples et universels. Comme vous faites avec vos textes : Title et balises Hnintégrez des mots-clés dans le nom de votre image sans surcharger. Par exemple, pour une boutique en ligne de vêtements pour bébé avec une image de grenouillères, nommez l’image : « grenouillere-bebe.jpg ». Les règles d’or à respecter :

  • Ne pas insérer des accents, les caractères spéciaux et les majuscules ;
  • Mettre les tirets du 6 pour séparer les mots et non les tirets du 8.

Ces éléments favorisent une bonne interprétation du nom de vos fichiers images. 

Conseil n° 4 : Travailler les attributs ALT pour optimiser vos images

L’attribut ALT est essentiel, étant donné que les moteurs de recherche, comme Google ou Bing, ne savent pas lire une image. Il sert à indiquer ce que contiennent vos visuels. Ces attributs sont des éléments important pour bien référencer vos photos : textes descriptifs lus et analysés par les SERP ou moteurs de recherches. La balise ALT permet d’intégrer les mots-clés pour décrire vos photos et améliorer leur référencement. Prenez donc bien le temps de bien remplir cette description, car si elle est vide, Google en conclut qu’il s’agit d’une image décorative sans aucune utilité. Pour la longueur de la balise ALT, pensez à décrire votre image en une phrase courte et pertinente plutôt qu’un long paragraphe. Par exemple, dans le cas de la grenouillère pour bébé, l’attribut ALT de ce visuel pourrait être : « Grenouillère beige pour bébé en coton ». 

Conseil n° 5 : Insérer votre visuel dans un univers sémantique adapté

Il est primordial que vous insériez vos images dans un univers sémantique approprié et logique. Par exemple, si vous vendez des produits de santé écologique, vous n’allez probablement pas mettre des images d’équipements de sport. Sachez que Google analyse la pertinence du contenu de votre page afin de référencer au mieux vos photos. Tout comme avec vos contenus textuels, pensez à l’emplacement de vos visuels pour une meilleure optimisation. Mettez donc l’image la plus importante en haut de page comme vous le faites pour les titres les plus importants de vos textes. 

N.B : Pour bien intégrer l’image et l’optimiser, une notion en HTML est non négligeable.

Grow trafic seo

Intégrer les images avec HTML pour les optimiser 

Il n’est pas nécessaire d’être infographiste pour éditer une image dans votre page. Par contre, un cours de HTML bref est fortement recommandé. Ce qu’il faut maîtriser, ce sont les balises. 

Les balises à utiliser pour optimiser vos images

Vous pouvez intégrer les images avec la balise <img>, l’option la plus simple, ou la balise <object> qui est à usage plus général et qui permet d’insérer d’autres objets multimédias. Les attributs à adopter pour des images optimisées sont : 

  • src ou SouRCe : permet de trouver l’image à afficher, sa valeur URL est relative ou absolue ;
  • alt : une étiquette affichée à la place de l’image quand l’utilisateur a désactivé l’affichage de la photo, sa valeur est une chaîne de caractère ;
  • longdesc : renvoie vers la longue description de l’image et améliore l’accessibilité pour les malvoyants de consulter la description détaillée de l’image, sa valeur est une URL ;
  • width et height : largeur et hauteur réservée par le navigateur et permet de réserver la place même si l’image n’est chargée, sa valeur est le nombre de pixel ;
  • ismap : indique une image réactive « server side », sa valeur est un booléen ;
  • usemap : indique une image réactive « cient-side », sa valeur est une map identifiée par l’attribut name ;
  • align : détermine la position de l’image par rapport au texte, sa valeur est left, right, top, bottom et middle ;
  • border : est l’épaisseur de la bordure qui entoure l’image qui est par défaut de zéro, sa valeur est en nombre ;
  • hspace et vspace : définissent l’espace autour de l’image, hspace pour une marge à droite et à gauche et vspace est pour la marge avant et après l’image, sa valeur est en nombre de pixels.

Vous l’aurez compris, chaque attribut est utile pour bien adapter votre image à votre contenu et optimiser votre site. 

CONCLUSION

Ce serait une erreur de sous-estimer les images en SEO. Leur importance va de l’amélioration de votre contenu en passant par une meilleure expérience utilisateur pour finir par l’optimisation de votre référencement sur les SERP. Choisissez bien le bon format d’image et adoptez la taille et la dimension pour optimiser votre SEO.

Pierre Woo

Expert en acquisition digital. La stratégie marketing n'a plus de secret pour Pierre. Après plus d'une dizaine d'années dans la direction Marketing, Pierre a cofondé 99digital pour accompagner les entreprises dans la croissance rentable grâce au SEO. Acquisition | Conversion | Fidélisation

Laisser un commentaire