Top

Le Black Hat et les pratiques SEO qui peuvent coûter cher

99 Digital / Google  / Le Black Hat et les pratiques SEO qui peuvent coûter cher
Black Hat SEO

Le Black Hat et les pratiques SEO qui peuvent coûter cher

Lors de l’amélioration du référencement naturel de votre site, il se peut que vous trouviez le temps long. En effet, le référencement d’un site peut prendre deux mois, comme une année entière. Pour accélérer les choses, certains utilisateurs adoptent le Black Hat. Un regroupement de pratiques, parfois punies par les moteurs de recherche. Alors le Black Hat en SEO, c’est quoi ? Quelles pratiques concerne-t-il ? Et que risquez-vous ? Faisons le point ! 

Le Black Hat, c’est quoi ?

Le terme Black Hat, en français “Chapeau noir”, était initialement utilisé pour désigner certains hackers. En effet, on reconnaissait : 

  • Le Black Hat, le hacker peu éthique qui utilise ses connaissances pour faire du mal.
  • Le Grey Hat, le hacker tantôt éthique, tantôt non. 
  • Le White Hat, le hacker éthique qui utilise ses compétences à bon escient. 

Ce terme a ensuite été récupéré pour désigner les experts SEO selon la morale de leurs pratiques. Les experts Black Hat sont donc les experts SEO utilisant des méthodes visant à “tricher”. Ceux-ci détournent les bonnes pratiques conseillées, ou en abusent. Le but est d’être référencé plus vite, à plus grande échelle, grâce à des tests, pas toujours récompensés. Il s’agit d’un jeu du chat et de la souris entre les experts et les moteurs de recherche. Visant à trouver des failles de sorte à les exploiter jusqu’à ce que celles-ci ne soient comblées. Cependant, ces pratiques frauduleuses sont pour la plupart remarquées par les moteurs de recherche, et punies. 

Le SEO et le Black Hat

 Quelles sont les techniques utilisées dans le cadre du Black Hat ?

Il n’existe pas de liste exhaustive de l’ensemble des pratiques de Black Hat. En effet, celle-ci dépend de l’imagination et de la persévérance des différents experts. Ainsi, il y a autant de techniques de Black Hat, que de failles existantes dans le système de référencement naturel. Cependant, résumons ensemble quelques techniques de Black Hat (et Grey Hat) régulièrement rencontrées, et parfois sanctionnées.

Faire du Duplicate Content ou du Content Spinning en SEO

Parmi les fraudes en termes de contenu, portant également atteinte à la propriété intellectuelle, on retrouve le Duplicate Content. En français “Contenu Dupliqué”, celui-ci ne correspond ni plus ni moins qu’à du plagiat. Cela correspond, par exemple, au fait de copier-coller un texte sur Internet pour le republier sur son propre site. Qu’il s’agisse d’un extrait de ce texte, ou de sa totalité, le plagiat sera détecté par les moteurs de recherche. La pratique peut également être remarquée par les utilisateurs, ou encore, par l’auteur du texte original.  Il existe d’ailleurs des outils comme Duplichecker accessibles gratuitement pour les utilisateurs souhaitant se protéger de ces pratiques. 

Pour les utilisateurs malins qui pensaient pouvoir copier-coller un texte en changeant quelques termes, c’est raté ! La pratique est connue sous le nom de “Content Spinning”, aussi remarquée, connue, et réprimée. Celui-ci est défini comme la génération de variations d’un texte, notamment à l’aide de reformulations, ou de synonymes. Bien que cette pratique soit plus tolérée, elle n’en reste pas moins peu éthique pour vos collègues créateurs ! 

Duplicate content SEO

L’ajout de texte ou de lien caché en Black Hat

Parmi les optimisations on-page de votre SEO, on vous rabâche d’améliorer le contenu de vos pages et leur maillage. Une fois toutes les optimisations réalisées, certains experts tentent d’abuser de la pratique grâce à l’ajout d’éléments cachés. 

Rappelons que l’interface visible pour les internautes, et celle destinée aux robots des moteurs de recherche, sont très différentes. Les utilisateurs auront accès à une interface très visuelle, moderne, composée de blocs, d’images, de textes… Quant aux robots, ils accèdent à du code ! À savoir, une suite de caractères et de balises définies par le langage de programmation utilisé pour le site. C’est ce code qui indiquera aux robots le contenu et la mise en forme de votre page web. En outre, il est parfaitement possible d’envoyer des informations aux moteurs de recherche, que l’utilisateur ne verra pas. Par exemple, la création d’un texte de la même couleur que l’arrière-plan de la page. Autre exemple, un texte ou un lien caché derrière une image ou un bloc. 

Ces pratiques sont, comme les autres techniques de Black Hat, détectées, et négatives pour votre référencement à terme. 

Le bourrage de mots-clés, fausse bonne idée SEO

Cette technique consiste au fait de spammer votre page sur un ou quelques mots-clés spécifiques. Par exemple, en répétant celui-ci autant que possible, de manière abusive (cela peut passer par du texte caché). Cette technique était très utilisée il y a quelques années, mais n’est plus du tout utile aujourd’hui. En effet, Google comme les autres moteurs, sont désormais sensibles aux variations du langage.

Ainsi, le fait d’utiliser des synonymes, et un champ lexical riche autour de votre mot-clé principal est intéressant. Cela vous permettra de travailler la sémantique de vos pages, et de votre site de manière générale. De cette manière, vous vous indexerez plus facilement sur votre mot-clé principal, mais aussi sur plusieurs mots-clés connexes.

Acquisition payante de liens et Google Bombing en SEO

De manière générale, le fait de payer pour obtenir des backlinks est une pratique considérée comme du Black Hat. Même si cette pratique n’est pas, à proprement dit sanctionnée, celle-ci est tout de même remarquée. Les liens obtenus de manière commerciale auront simplement moins de poids dans votre référencement, que les backlinks organiques.

L’une des pratiques moins appréciée par les moteurs, et faisant appel à l’acquisition payante de liens, c’est le Google Bombing. Celui-ci correspond au fait d’acquérir de très nombreux backlinks sur un mot-clé précis et pour une page précise. Ces backlinks seront générés par différents domaines référents, ce qui peut pousser la page de destination dans le top résultat. Google, notamment, a pris des mesures pour lutter contre cette pratique. Celle-ci étant plus souvent utilisée dans un objectif de dénigrement d’une personne, que dans l’amélioration du référencement d’un site.

Autres exemples de techniques de Black Hat

Comme nous vous l’avons précisé, il existe de nombreuses autres techniques de Black Hat possibles. En voici quelques-unes : 

  • Le Negativ SEO, qui correspond au fait de faire baisser le ranking d’un concurrent via différentes techniques. Par exemple, la duplication du contenu, les redirections trompeuses, ou même, l’achat du nom de domaine sous une extension différente.
  • Le Cloacking, qui consiste au fait de présenter aux moteurs de recherche une page différente de celle délivrée aux internautes.
  • Le piratage des suggestions Google de sorte à faire afficher le nom de votre marque
  • Le Spamdexing qui consiste au fait de créer un site de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de pages. Ces pages seront bien entendu sur des thématiques similaires et complémentaires. Une fois ces pages réalisées, on force Google à tout indexer. 

Le Black Hat n’est pas toujours sanctionné, et parfois profitable !

Avant de terminer cet article, il nous semblait important de préciser que le Black Hat n’est pas toujours sanctionné. En effet, il arrive parfois que celui-ci soit utile et profitable. Vous l’aurez compris, il existe plusieurs types de Black Hat :

  • L’expert qui veut gagner en référencement et de l’argent en trichant un peu
  • Et l’expert qui veut faire du mal en coulant un concurrent.

Les techniques visant simplement à développer son propre ranking, comme l’achat de liens, sont en général banalisées. Notez que certaines techniques peuvent d’ailleurs être tout à fait rentables, et que de nouvelles techniques sont testées en permanence.

Nous espérons que cet article vous aura aidé à y voir plus clair au sujet du Black Hat. Pour conclure, on vous encourage à être créatif, mais jamais pour de mauvaises raisons. Ces techniques peuvent attirer beaucoup de trafic, mais utilisées à mauvais escient, elles peuvent détruire des entreprises.

Expert en acquisition digital. La stratégie marketing n'a plus de secret pour Pierre. Après plus d'une dizaine d'années dans la direction Marketing, Pierre a cofondé 99digital pour accompagner les entreprises dans la croissance rentable grâce au SEO. Acquisition | Conversion | Fidélisation

No Comments

Post a Comment