Top

Lien toxique, cannibalisation, page zombie : les termes sombres du SEO

99 Digital / Google  / Lien toxique, cannibalisation, page zombie : les termes sombres du SEO
SEO termes barbares

Lien toxique, cannibalisation, page zombie : les termes sombres du SEO

Lorsqu’on ne connaît pas la pratique, le SEO peut paraître compliqué. En constante évolution et répondant à ses propres règles, le Search Engine Optimisation a de quoi faire fuir les plus réfractaires. Pourtant, il est primordial et toute stratégie digitale qui se respecte doit être pensée en incluant dans sa recette, les règles du référencement naturel. Labyrinthe lexical interminable, le SEO est rempli de termes qui lui sont propres et certains d’entre eux peuvent parfois sembler un peu barbares. Cannibalisation, black-hat, liens toxiques, pages zombies. On vous explique tout afin de désamorcer vos craintes !   

Black Hat : qu’est ce que c’est ? 

On commence doucement avec le “Black Hat”, chapeau noir en français. Avec ce terme qui évoque “Sherlock Holmes” ou encore “Chapeau Melon et bottes de cuir”, on pense tout de suite au cinéma. Bingo, puisque c’est effectivement le septième art qui a inspiré cette expression. Souvent porté par les méchants et les instigateurs dans les films d’époque, le “Black Hat” fait référence sur le web, à une personne, le plus souvent un hacker qui tenterait de cacher derrière l’anonymat de son chapeau, de mauvaises intentions. On vous rassure, en SEO, le “Black Hat” n’est pas aussi illégal et dangereux que le hacking puisqu’il s’agit, dans notre domaine, d’une tentative de manipulation. En effet, en SEO, faire du “Black Hat”, c’est tenter de manipuler les moteurs de recherche et notamment Google. Alors certes, améliorer son référencement pour le faire performer et atteindre la meilleure place, faire du backlink, ça peut déjà être considéré par certains comme étant du “Black Hat” et on comprend car la frontière est mince. Par conséquent, ce qui va réellement être estampillé comme étant du “Black Hat”, c’est le fait de manipuler Google en usant et en abusant de techniques telles que l’automatisation des backlinks, la génération automatique de contenus ou encore le spamming. Il existe également d’autres techniques plus controversées telles que le vol ou la duplication de contenus déjà existants. Cependant, qu’il soit doux ou plus virulent, le “Black Hat” n’est pas illégal. Dans de nombreux cas, il peut même se révéler être très efficace. Néanmoins, dès lors qu’il sera repéré par Google ou par un autre moteur de recherche, la sanction sera immédiate et sans appel et c’est au mieux un mauvais ranking, au pire la désindexation qui pourrait vous attendre !  

Black Hat SEO

La cannibalisation : qu’est-ce que c’est ? 

On est d’accord, une fois encore, ce terme nous renvoie tout droit vers le cinéma et plus particulièrement vers le genre horrifique. On vous rassure, ne sautez pas les lignes qui vont suivre, rien n’est aussi terrifiant que cela en a l’air. Pour faire simple, la cannibalisation SEO consiste à se concurrencer soi-même. Soit en répliquant, sans le savoir, un contenu qui a déjà été publié par le passé, soit en se positionnant sur deux pages différentes d’un même site web, sur le ou les mêmes mots-clés. Généralement, la cannibalisation SEO touche les gros sites web qui publient énormément de contenus et la plupart du temps, les robots et les algorithmes de Google n’en sélectionnent qu’un seul. Vous allez nous dire, c’est déjà ça de pris ! Cependant, rien ne vous garantit que le résultat mis en avant par Google sera le plus récent ou le plus pertinent pour la stratégie de votre site. De plus, dans certains cas, l’autorité placée sur ce/ces mots-clés sera parfois divisée et vous risquez donc de ne pas figurer dans les premiers résultats de la recherche. Pour éviter la cannibalisation, favorisez un contenu unique, supprimez les contenus qui pourraient être cannibalisés et si vous rédigez un article sur un sujet déjà traité, veillez à lui apporter une plus-value en approfondissant ou en précisant votre cible, vos mots-clés. 

Les liens toxiques : qu’est-ce que c’est ? 

Lors d’une campagne politique, comme c’est le cas actuellement, il n’est pas rare de voir des candidats s’approprier un élément de la culture populaire (film, chanson, citation, …) pour servir leurs propos. Dans le cas où les idéologies du candidat ne sont pas en adéquation avec celle du créateur de l’œuvre, cela peut vite devenir gênant, voire pénalisant pour l’artiste. En SEO, le lien toxique fonctionne à peu près sur le même principe. Pour cause, on appelle “lien toxique” ou “Toxic Backlink”, un lien issu d’un site différent du vôtre qui pointe vers votre site, mais dont la nature n’est pas SEO Friendly. En d’autres termes, il s’agit d’un backlink issu d’un site qui ne respecte pas les règles imposées par Google. De ce fait, même si votre site coche toutes les cases d’un bon référencement SEO, si les liens externes qui pointent vers vous sont néfastes, Google va remettre en cause votre crédibilité et donc votre autorité et votre positionnement. La plupart du temps, ces liens proviennent de sites bourrés de spams ou de forums qui ne respectent pas les règles de confidentialité et d’utilisation. Ces liens peuvent être les vôtres et vous les avez placés sur les mauvais sites mais ils peuvent aussi provenir de la concurrence. Le cas échéant, cela peut s’apparenter à du “Black Hat”. Dans un autre registre, les commentaires provenant de robots postés sur votre site avec un lien douteux peuvent également affecter le bon fonctionnement de votre stratégie SEO.  

Lien toxique SEO

Les pages zombies : qu’est-ce que c’est ? 

Après les cannibales, place aux zombies. En SEO, les pages zombies sont néfastes, car elles affectent votre retour sur investissement. La raison, il s’agit la plupart du temps de pages inutiles et/ou de mauvaises qualités. Contenu trop court, mauvais ancrage, pas ou peu de visibilité, elles peuvent dans certains cas, s’apparenter à une forme de cannibalisation lorsqu’un contenu plus récent a rendu obsolète un contenu précédemment publié. Qui plus est, plus les pages zombies sont nombreuses, plus elles vont alourdir votre site et donc réduire votre autorité et votre positionnement. Il convient donc de les supprimer, ou de les retravailler afin de leur accorder une place et de choix et donc, une certaine utilité. N’oublions pas qu’une page, même inutile, consomme des données numériques et misent les unes à côté des autres, ces données fantômes ont un poids sur votre empreinte écologique. 

Titulaire d'un master en journalisme, je suis à la recherche de nouveaux défis dans les domaines, du web, de la presse et de la communication (rédaction, Community management, ...). Passionné par l'industrie musicale, un job en label/maison de disques/start-up musicale serait pour moi l'eldorado.

No Comments

Post a Comment