Top

Comment choisir un nom de domaine ?

99 Digital / Agence SEO  / Référencement naturel  / Structure technique SEO / Comment choisir un nom de domaine ?

Choix du nom de domaine & SEO

Trouver un nom de domaine est une étape importante, qui conditionne en partie la réussite de votre site web. Il convient de trouver une identité assez forte et différenciante, tout en restant associé au nom de votre entreprise.

> Viser les top positions
ecran-desktop-seo-google

Choisir un nom de domaine en 2018 relève parfois du casse-tête. Sachant qu’il existe plus d’un milliard de sites dans le monde, comment trouver un nom de domaine qui n’ait pas encore été réservé… Heureusement, les extensions sont plus nombreuses qu’auparavant. Il est possible d’utiliser des tirets, des abréviations… Mais avec quelles conséquences pour votre SEO et votre business ? Faisons le point sur les règles d’or pour choisir nom de domaine.

Choisir nom de domaine : 10 conseils ultimes

1. Facile à comprendre, facile à écrire

Pour choisir un nom de domaine, réfléchissez oralement. Et évitez tous les éléments qui induisent en erreur. N’hésitez pas à solliciter vos proches et à leur demander de noter le nom de domaine que vous leur communiquez par la parole. S’ils hésitent, s’ils se trompent, c’est que vous devez recommencer… Par exemple, évitez les abréviations ou les lettres qui se suivent sans signification. Le but d’un nom de domaine n’est pas d’être créatif à tout prix. Il doit être facile à prononcer et si besoin, à épeler.

2. Au plus court au mieux

Un nom de domaine peut contenir jusqu’à 67 caractères, lettres, chiffres et traits d’union. Sauf que trouver un nom de domaine efficace, c’est trouver un nom de domaine (très) court. Plus il est long, plus les risques d’erreurs sont nombreux. Et plus l’internaute préférera taper un mot clé dans un moteur de recherche plutôt que de saisir l’intégralité de votre nom de domaine. Non seulement le nom de domaine est court mais il est composé d’un ou de plusieurs mots courts également. Pensez aussi que vous allez probablement acheter plusieurs noms de domaine. Réfléchissez aux opportunités des abréviations, comme fb.com (facebook.com) ou t.co (twitter.com)

3. De nouvelles extensions pour plus de diversité

Impossible pour vous de choisir un nom de domaine qui n’ait pas été déjà pris ? Avez-vous essayé les nouvelles extensions ? Il est bien loin le temps où tous les noms de domaine se finissaient pas .com ou .fr ! Désormais, à vous les .fashion, .bio, .paris ou .media De nouveau, on recommande souvent d’acheter au moins 3 à 5 extensions, car l’internaute peut les confondre.

4. Mais toujours en essayant d’abord par .com

Avant de vous tourner vers ces nouvelles extensions, choisir nom de domaine intelligemment suppose de chercher en premier lieu les opportunités en .com .fr ou .org Parmi les plus utilisés, ils sont ancrés dans les habitudes des internautes. Habitudes dont il est parfois bien difficile de se détacher. À tel point que si même votre audience est en France, il est recommandé d’acheter quand même l’extension .com D’une part pour éviter qu’un concurrent ne l’enregistre par la suite. Et d’autre part parce que certains de vos clients vous chercheront via ce billet.

5. Et les mots clés ?

Sans abuser et jouer le jeu de la suroptimisation, le choix d’un mot clé pertinent peut vous aider à choisir un nom de domaine. Il participe à votre référencement et vous positionne, aux yeux des robots Google et de votre public, sur une thématique bien précise. Préférez les mots avec une forte valeur sémantique et une plus grande valeur émotionnelle. Ou optez pour une stratégie totalement inverse en inventant un mot sympa, qui se réfère directement à votre marque.

6. Sans chiffres, sans trait d’union

Même s’ils sont autorisés, évitez à tout prix d’intégrer un chiffre ou un trait d’union dans votre nom de domaine. Cela ne fait qu’augmenter la confusion et les risques d’erreurs, sans compter la pénalité qu’inflige Google aux domaines qui comportent trop de tirets. Pourquoi ? Parce que l’utilisation de traits d’union perturbe la vitesse de saisie. Par contre, si le nom de votre entreprise ou de votre marque comporte plusieurs mots, vous pouvez bien entendu acheter des domaines supplémentaires, pour une protection future vis-à-vis de concurrents mal intentionnés.

7. Mais sécurisé

Ce qui nous amène à ce nouveau point. Choisir un nom de domaine, c’est aussi se défendre contre d’éventuelles cyber attaques et autres actions de négative SEO. Comme nous l’avons répété, il convient d’enregistrer de nombreuses variantes et de rester vigilant vis-à-vis du point squatting ou dot squatting, qui consiste à acheter un domaine sans le point de séparation entre les www et le nom de domaine, une erreur de saisie fréquente chez les internautes.

8. Orienté futur

L’achat de toutes les variantes possibles du nom de domaine et des extensions permet d’envisager un développement à l’international sans contrainte. Même si vous ne vendez pas encore dans toute la francophonie, il peut être intéressant de réserver votre nom de domaine avec les extensions belges et suisses, .be et .ch. Cela vous assure qu’ils ne seront pas achetés par un tiers le jour où vous serez prêt à vous lancer sur ces marchés.

9. Attention aux sens cachés

En démarrant votre activité sur de nouveaux marchés, vous serez peut-être amené à dépasser les frontières de la francophonie. La traduction de votre nom de domaine sera alors nécessaire. Ne prenez pas cette étape à la légère. Ne traduisez pas littéralement ou alors, optez pour un nom de domaine anglophone dès le début. Dans tous les cas, demandez toujours un locuteur natif – une personne dont c’est la langue maternelle – si le nom de domaine traduit n’évoque rien de négatif.

10. Sans concurrence déloyale

Si vous vous protégez des agissements malveillants, il convient aussi d’adopter une attitude irréprochable. Choisir un nom de domaine implique quelques vérifications ! À vous de vous assurez que le domaine n’a pas été préalablement enregistré par une autre entreprise, une autre marque au risque d’agir en contrefaçon. Ce qui engage votre responsabilité légale et impacte tout le futur de votre business. Pour les sites français, effectuez une recherche rapide sur le site de l’INPI, l’Institut National pour la Propriété Intellectuelle. Pour les sites européens, tournez-vous vers l’EUIPO et vers WIPO pour les marques internationales.

Expertise SEO

Vous souhaitez progresseer en référencement naturel ?