Top

5 conseils pour améliorer vos SERP Google

99 Digital / Agence SEO  / Référencement naturel / 5 conseils pour améliorer vos SERP Google

Positionnement d’un site dans les SERP Google

Le positionnement d’un site dans les SERP Google, comprenez Search Engine Result Page, est l’enjeu principal du SEO. Entre technique et sémantique, découvrez toutes les astuces pour apparaître au top des résultats.

> Viser les top positions
ecran-desktop-seo-google

Depuis l’arrivée de RankBrain, le nouvel algorithme basé sur l’intelligence artificielle, les SERP Google s’attachent de plus en plus à proposer des contenus pertinents. Mais au-delà d’une stratégie de content efficace, le webmaster doit prendre garde certains aspects techniques. On vous dit tout.

1. SERP Google : mise en contexte des mots-clés

Le choix de mots clés pertinents et peu concurrentiels est une des composantes essentielles du SEO qui améliore les SERP. Pour maximiser ses chances d’être bien positionné, il convient de construire une stratégie de contenu. Elle débute par une recherche de mots clés, en favorisant des expressions de longue traine. Evitez de compiler des requêtes très proches les unes des autres.

Google ne fait plus la distinction entre « les meilleurs outils pour le référencement » et « meilleurs outils référencement ». De plus en plus, c’est la diversité sémantique qui compte. C’est ce qu’on appelle les mots clés LSI (Indexation Sémantique Latente), qui précisent le contexte, rendent la lecture plus fluide et améliorent l’indexation de contenu par les moteurs de recherche. Il convient d’alterner des mots clés de courte, moyenne et longue traîne pour une stratégie éditoriale équilibrée.

2. La puissance du contenu

On le sait, pour améliorer votre classement SEO, le taux de clic (CTR) dans les SERP est un élément essentiel. Cela commence évidemment par la rédaction d’un titre percutant, qui fait appel aux émotions de votre audience. Testez Headline Analyzer, qui indique si votre titre apporte du trafic, des partages et une place de choix dans les SERP Google. Plusieurs astuces existent : l’utilisation de crochets dans le titre, qui attirent l’attention des lecteurs, l’emploi de mots puissants, qui vous rendent irrésistibles, les chiffres et statistiques dans les titres, etc.

Outre le titre, la balise meta description participe aussi à renforcer votre CTR. Cette description indique à l’internaute la promesse de votre article, de votre page. Il doit comprendre en quelques lignes pourquoi votre contenu est digne d’un clic. Pour vos balises méta, évitez à tout prix le stuffing de mots clés. Vous devez au contraire énoncer votre proposition de valeur unique, en 230 caractères ou moins, soit le nombre de signes qui s’affichent dans les SERP. Pensez que cette méta n’a pas d’incidence directe sur le SEO mais bien sur le taux de clics. Vous écrivez d’abord pour le lecteur, pas pour le robot Google. Jouez sur les émotions.

Google ne fait plus la distinction entre « les meilleurs outils pour le référencement » et « meilleurs outils référencement ». De plus en plus, c’est la diversité sémantique qui compte. C’est ce qu’on appelle les mots clés LSI (Indexation Sémantique Latente), qui précisent le contexte, rendent la lecture plus fluide et améliorent l’indexation de contenu par les moteurs de recherche. Il convient d’alterner des mots clés de courte, moyenne et longue traîne pour une stratégie éditoriale équilibrée.

3. La diversification des fonctionnalités SERP

Soucieux de rester leader du marché, Google propose sans cesse de nouvelles innovations sur ses SERP. Dans les résultats organiques ou locaux, dans les contenus sponsorisés et autres résultats personnalisés, tous les types de résultats ont droit à un affichage spécial. Aussi, à vous de tester et de comparer pour comprendre si les Rich Snippets ou Featured Snippets en position zéro sont les plus adaptés à votre modèle. Pour un site mobile, passez au format AMP Mobile. Pour un site local, intégrez vos horaires, les avis de vos clients, les événements à venir, etc. Un site e-commerce cherchera à être référencé dans Google Shopping et un site d’actualité, dans Google News. De même, si vous intégrez des vidéos à vos pages web, assurez-vous qu’une vignette apparaisse dans les SERP Google.

Quel que soit votre business, il y a toujours un contenu spécifique, adapté à vos besoins, à vos contraintes. Sachez tirer tout le parti de la grande diversification offerte dans les SERP. Soyez méthodique et patient. Mettez en place des tests A/B, qui permettent de comparer les stratégies entre elles. Gardez toujours en tête que le but de ces opérations est que l’internaute clique sur votre site. Ne cherchez donc pas à apparaître dans un Bloc Knowledge Graph à tout prix.

4. Vitesse de chargement et taux de rebond

Pour améliorer votre SEO et votre classement SERP, il faut en effet que l’internaute clique sur votre contenu… et qu’il y reste. Parmi les optimisations techniques, pensez dans un premier temps à la vitesse de chargement de votre site. Le temps de chargement des pages est déterminant pour votre référencement naturel quand on sait que 4 internautes sur 10 quittent une page si elle ne s’affiche pas au bout de 3 secondes. Et plus de la moitié des utilisateurs mobile ferment une page qui ne s’affiche pas dans ce laps de temps. C’est pourquoi Google a développé PageSpeed Insights, un outil qui permet de contrôler et d’améliorer la vitesse de chargement de votre site. Ne manquez pas aussi le Test Mobile Friendly, qui vérifie l’optimisation de vos pages pour le mobile.

Viennent ensuite le taux de rebond et le temps de séjour sur votre site, soit le temps passé par un internaute sur une page particulière. Ils caractérisent la qualité de votre contenu par rapport aux requêtes utilisateur. On estime que le temps moyen passé sur un site classé top 10 des SERP Google est de 3 minutes et 10 secondes. C’est le minimum que vous devez respecter. Pour cela, pensez à inverser la pyramide des contenus, c’est-à-dire à placer l’information percutante au-dessus de la ligne de flottaison. À l’inverse, vous pouvez aussi “teaser” dans votre paragraphe d’introduction et inciter le lecteur à scroller la page pour en savoir plus. Dans un cas comme dans l’autre, il convient de rendre cette accroche particulièrement attractive et pleine de promesses.

5. Formats longs

Enfin, une façon d’améliorer votre SEO est de proposer des contenus longs et diversifiés à votre audience. Le tout en restant digeste et pertinent. Un véritable challenge pour des articles de plus de 1000 mots… Il vous faudra découper votre texte en nombreux paragraphes. Proposer des aides à la lecture, avec des sous-titres, des listes à puces et des illustrations. L’objectif étant d’éviter la fatigue oculaire. Toutes ces astuces sont en outre prises en compte par le Googlebot qui indexe vos pages et vous classe parmi les SERP. Elles ne sont donc pas à négliger.

Variez les formats, en créant des infographies, livres blancs, podcasts ou des vidéos. Ces contenus très populaires seront plus largement partagés et vous permettront de bénéficier de nouveaux backlinks, également très précieux pour votre stratégie SEO.

Expertise SEO

Vous souhaitez progresseer en référencement naturel ?